fiscalite belge
Publié le - 2307 v. -

La défiscalisation immobilière pour l’immobilier neuf

En investissant dans l’immobilier, on constitue un patrimoine à long terme qui peut servir de préparation à la retraite. Nous sommes dans un pays où il y a un déficit de logements avec une forte demande de plus en plus élevé chaque année. L’État a donc mis des mécanismes de défiscalisation pour favoriser les investissements dans l’immobilier.
 

Le principe de défiscalisation immobilière

En investissant dans un bien immobilier, vous bénéficiez d’une défiscalisation qui peut atteindre jusqu’à 20 % de la valeur de votre bien immobilier.
Avec la loi Duflot sur les biens locatifs, vous avez la possibilité d’obtenir une réduction de 18 % du prix du bien immobilier. Si vous investissez dans un appartement pour une somme équivalente à 250 000 €, votre remise sur impôt sera de 45 000 € qui sera reparti pendant 9 années de manière équitable, soit 5 000 € / an. En bénéficiant d’une telle défiscalisation grâce à la loi Duflot, vous faites un investissement locatif moins imposable. Pour bénéficier d’une telle remise sur les impôts, vous devrez respecter un certain nombre de conditions :

Le logement doit être neuf et son prix ne doit pas excéder 5 500 €/m2
Le bien doit être un logement nu et loué pendant une durée de 9 ans
Le prix de location ne doit pas excéder une certaine somme fixée par l’État. Cette somme dépend de la région géographique où se situe le bien locatif.
Une deuxième loi appelée loi Censi-Bouvard est applicable pour les investisseurs ayant le statut de loueur meublé (LMNP ou LMP). Elle permet de déduire sur les frais réels lors de l’achat du bien immobilier. Vous pouvez obtenir une économie de 11 % sur le prix du bien immobilier. Vous percevez des revenus de loyers nets impôts.
Quant à la loi Malraux, elle concerne les biens immobiliers anciens qui ont besoin d’une rénovation. La réduction sur la fiscalité concerne donc le montant alloué pour la restauration du logement. Elle peut aller jusqu’à 22 % de la somme des travaux. Les travaux de rénovation doivent être plafonnés à 100 000 € par an.
Si la défiscalisation immobilière est autant prônée par l’État, c’est dû à l’importance du secteur immobilier dans le tissu économique qui est un vecteur de croissance. Un seul programme neuf de logement intègre plusieurs professions et des emplois. En favorisant la défiscalisation sur les biens immobiliers en échange des participations au niveau des foyers, l’État encourage les investissements locatifs.

 

source ehpad.com